La vie étudiante : mode de vie et cuisine

cuisine etudiant top

Le mode de vie et d’alimentation d’un étudiant est un peu précaire. La vie étudiante n’est pas de tout repos. Il faut croire que la journée d’un étudiant est longue, entre l’université, le petit boulot et les soirées entre potes. Ces jeunes ont donc besoin d’une alimentation équilibrée, beaucoup plus d’énergie et de plaisir. On parle plus d’alimentation équilibrée et non pas d’un seul repas équilibre puisqu’il faut maintenir cet équilibre sur plusieurs jours. Certes, il n’est pas toujours simple de bien manger peu de revenus, mais chacun peut facilement s’en sortir avec un peu d’expérience culinaire. Le p’tit déj est donc le repas le plus important, à ne pas négliger pour bien commencer la journée. Mais les autres repas de la journée ne doivent pas être négligés pour autant. Avoir une recette pour etudiant de cuisine étudiante permet de préparer un petit-déjeuner nourrissant, savoureux, équilibré et surtout facile.

cuisine etudiant top

Passe le moins de temps possible en cuisine

L’emploi du temps des étudiants ne leur permet pas parfois de passer beaucoup de temps à cuisiner. A force de forcer sur les pizzas, pâtes et produits en sous vide, la santé ne risque pas de suivre. Il est donc important de prendre le temps de cuisiner, une préparation qui nécessite 15 à 30 minutes. On trouve facilement des recettes rapide et facile, spécialement préparées pour les étudiants. Cela implique aussi un aménagement plus adapté.

Les indispensables en cuisine

Les étudiants sont parfois obligés de se serrer la ceinture. On peut tout même régaler sans beaucoup dépenser en cuisinant. Des recettes faciles, rapides et économiques sont disponibles pour permettre aux étudiants et les débutants de créer de succulents plats. Dans un studio pour étudiant, la surface est petite, mais l’essentiel du matériel doit se composer d’une poêle, d’un faitout, des vaisselles et les autres ustensiles de cuisine classique. Ces matériels permettent déjà de réaliser des bons plats, à condition de disposer des recettes faciles et délicieuses. Cependant, l’achat d’une mijoteuse ou d’un autocuiseur peut être un excellent investissement si le budget le permet.

Des équipements performants en complément d’une bonne recette

Le principal intérêt d’utiliser une recette spéciale étudiant est de pouvoir manger convenablement. On peut facilement ses habitudes alimentaires dans le temps où l’étudiant était au foyer familial. La vie étudiante change un peu le mode alimentaire, mais une bonne recette et un équipement adapté peut changer carrément la donne. En effet, on peut facilement préparer une recette à base de légumes frais, de viande, de féculents et de légumineuses sans devoir passer plus de 30 minutes au fourneau.

Entre autocuiseur et mijoteuse électrique

L’autocuiseur et la mijoteuse électrique sont des appareils incontournables de la cuisine moderne. Les étudiants peuvent profiter de leur performance et de leur participer. Ces appareils sont aussi compacts, ce qui est bien adapté à la dimension assez confinée d’un studio. Ces appareils permettent une préparation culinaire simplifiée grâce à des fonctionnalités variées. Les différentes modes de cuisson permettent de réaliser des recettes variées. Certes, le temps de cuisson peut être long, mais certains appareils sont entièrement programmables. Le gain de temps est donc assuré d’autant que ces appareils disposent d’une fonction maintien à chaud. Il suffit de cuisiner en plus grande quantité pour profiter d’un repas savoureux et nourrissant pendant quelques jours.

La préservation de la ressource en eau

La preservation de la ressource en eau represente un enjeu majeur du développementDepuis longtemps, l’eau est considérée comme une ressource inépuisable et inaltérable. Cependant, elle commence à subir des dégradations, tant en termes de qualité et de quantité, jusqu’à devenir une ressource de plus en plus rare dans certaines régions. La préservation de la ressource en eau représente donc un enjeu environnemental très important qui nécessite une gestion intégrée. Le but est de prévenir les pollutions et l’épuisement de la ressource en eau, en corrélation avec les projets d’aménagement de territoire.

Gestion de l’eau

Les agences de l’eau jouent un rôle important dans la gestion de l’eau. Elles accompagnent également les communes dans la gestion des eaux usées avant leur rejet en milieu naturel, par assainissement collectif (stations d’épurations) ou assainissement individuel. Le traitement des eaux usées représente une solution alternative à explorer. L’assainissement liquide permet d’accompagner durablement l’essor de toute une région. La réutilisation des eaux épurées est propice à l’irrigation des espaces verts. Cela évite leurs rejets dans le milieu naturel et augmente par la même occasion la ressource en eau disponible.

Pour l’eau potable, ces agences avec l’aide des collectivités peuvent entreprendre certaines actions pour connaître les ressources disponibles en vue de définir les ouvrages de production de réaliser des travaux de recherche d’eau et des études en hydrogéologie.

Sensibilisation sur la protection de l’eau

Les agences de l’eau dans l’ensemble du territoire incitent les populations à la préservation et à une meilleure gestion des ressources en eau dans leur région. Elles entreprennent avant tout des missions techniques pour :

·         Préserver une alimentation en eau potable de qualité et en quantité suffisante

·         Restaurer et entretenir les ressources mobilisables

Organismes, collectivités et agences de l’eau se mobilisent autour de la protection de l’eau. L’objectif est de transmettre un message percutant et convaincant à travers une véritable « campagne de communication publique ». Celle-ci s’adresse à tous les citoyens pour promouvoir l’Aquacitoyenneté.

La protection des ressources souterraines

La préservation de l’eau potable représente un enjeu majeur nécessitant une maîtrise de la consommation d’eau, une nécessité économique et environnementale. Les acteurs publics et privés sont mobilisés à éviter des pertes en eau potable grâce à l’utilisation d’une technique de détection de fuites souterraines.

La protection des ressources souterraines consiste à diminuer les quantités de polluants susceptibles de contaminer le captage. L’arrêté préfectoral au moment de la déclaration d’utilité publique (DUP) définit trois périmètres réglementaires de protection de captage :

·         Le périmètre de protection immédiate (PPI)

·         Le périmètre de protection rapprochée (PPR)

·         Le périmètre de protection éloignée (PPE)

L’utilisation des ressources d’eau varie en fonction du contexte hydrogéologique du lieu. Il faut savoir que l’eau est captée puis traitée avant d’arriver au robinet. L’eau brute n’est pas apte à la consommation humaine, elle est captée dans la ressource. Les ressources potentiellement mobilisables pour le captage sont les ressources souterraines (eau souterraine), les ressources superficielles (rivières, barrages, lacs naturels ou étangs), et les ressources alternatives (eau de pluie, eau de mer dessalée, eau de glacier transportée…).